Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La ministre de la justice Eveline Widmer-Schlumpf est régulièrement informée du dossier de Roman Polanski, actuellement aux arrêts domiciliaires à Gstaad (BE). Elle va examiner elle-même la réponse de l'Office fédéral de justice à la demande d'extradition de la justice américaine.
Dans une interview publiée par la "Neue Zürcher Zeitung", Eveline Widmer-Schlumpf n'a toutefois pas précisé quand la décision concernant une éventuelle extradition sera prise. "Cela dépend de quand nous disposerons des documents dont nous avons besoin pour juger la demande d'extradition", a expliqué la ministre de la justice.
Roman Polanski, 76 ans, est assigné à résidence dans son chalet de la station de Gstaad, dans l'attente de son éventuelle extradition. Il a été arrêté le 26 septembre à Zurich sur mandat d'arrêt américain. La justice des Etats-Unis a depuis lors déposé une demande d'extradition.
La demande du cinéaste franco-polonais d'être jugé par contumace a été rejetée en avril par une cour californienne. Cette décision est depuis lors définitive, car Roman Polanski a renoncé à un recours, a indiqué Mme Widmer-Schlumpf.
L'Office fédéral de justice avait indiqué attendre qu'une cour américaine statue définitivement sur la possibilité d'un jugement par contumace, avant de prendre une décision concernant l'extradition de Roman Polanski.
Le réalisateur du "Pianiste" avait plaidé coupable d'avoir eu des relations sexuelles en 1977 avec une adolescente de 13 ans après lui avoir fait boire du champagne et consommer des stupéfiants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS