Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Conseil fédéral ne perd pas espoir de relancer la voie bilatérale avec l'Union européenne, malgré les critiques du côté de Bruxelles. Alors que la politique européenne fait débat en Suisse, Didier Burkhalter est venu défendre son projet devant la presse.

Les discussions sur les propositions suisses se poursuivront l'an prochain. Une rencontre a été convenue fin janvier, a annoncé vendredi à la presse le ministre des affaires étrangères. "L'Union européenne a d'autres chats à fouetter que la Suisse, mais après un intérêt poli des interlocuteurs européens, la réflexion a commencé au sein de l'Union", s'est-t-il félicité.

Voie bilatérale

Invité à Berne, le président de la Commission européenne Manuel Barroso ne viendra pas avant que les choses progressent, a estimé le conseiller fédéral. Il devrait toutefois répondre à la Suisse avant Noël.

En attendant, le Conseil fédéral a réaffirmé vendredi son attachement à la voie bilatérale. C'est la seule à même de réunir une majorité de la population suisse, a souligné le ministre des affaires étrangères. Elle contribue ainsi à la cohésion du pays, alors qu'une période d'instabilité très grande prévaut en Europe. C'est en outre la voie la plus efficace pour la Suisse et l'UE.

EEE pas réaliste

L'idée d'une adhésion à l'EEE, refusée par le peuple il y a 20 ans, mais relancée récemment par le président du PDC Christophe Darbellay, n'est en revanche "pas très réaliste". Elle impliquerait une reprise de l'acquis communautaire intense et complète dans toute une série de domaines, sans possibilité de codécision, a relevé M.Burkhalter.

Selon lui, cette proposition ne complique toutefois pas la tâche des négociateurs suisses. "La discussion est déjà suffisamment compliquée, à partir d'un certain niveau de douleur, cela ne fait plus de différence."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS