Mexico a annoncé jeudi que les écoles resteraient fermées vendredi, en raison d'un nuage de pollution qui enveloppe depuis six jours la mégapole de 20 millions d'habitants. L'absence de vent et des températures élevées empêchent la dispersion des gaz polluants.

"Des indices élevés de contamination par des particules fines et la mauvaise qualité de l'air suite aux incendies" justifient cette décision, a expliqué le secrétariat à l'éducation de la capitale dans un communiqué. Depuis plusieurs jours, une brume grise surplombe les immeubles et une odeur de brûlé est perceptible.

De plus en plus d'habitants portent des masques pour se protéger des particules ou suspendent leurs activités à l'extérieur. Depuis mercredi, la circulation alternée a été mise en place par les autorités de la ville. Les grands chantiers de plus de 5000 mètres carrés ont été pour l'heure suspendus.

Autorités critiquées

Les autorités municipales, dont la maire Claudia Sheinbaum, du parti du président Andrés Manuel López Obrador, sont sous le feu des critiques pour la lenteur de leur réaction et leur manque d'anticipation d'un problème récurrent en cette période de l'année.

Certains parents s'organisent pour emmener leurs enfants quelques jours à la campagne, le temps que le nuage de pollution se disperse.

La demi-finale aller du championnat de football de première division, qui devait se jouer initialement mercredi à Mexico, a été reprogrammée jeudi dans la localité de Queretaro, à environ 200 kilomètres au nord-ouest de la capitale. Un match de la ligue professionnelle de base-ball a par ailleurs dû être annulé.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.