Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La circulation alternée ne sera pas mise en oeuvre vendredi à Paris malgré une demande en ce sens de la mairie après plusieurs jours de forte pollution aux particules. La préfecture de la capitale a décidé d'abaisser la vitesse de 20 km/h sur les routes franciliennes.

"Si la situation devait se dégrader ou se poursuivre", le préfet de police prévoit toutefois de recourir "à partir de lundi" à d'autres "mesures d'urgence possibles et, en particulier, à la circulation alternée", a annoncé jeudi la préfecture dans un communiqué.

La mairie de Paris avait demandé jeudi la mise en place de la circulation alternée vendredi dans la capitale après plusieurs jours d'une très forte pollution qui affecte aussi tout le nord de la France. Cette mesure d'urgence, qui n'a été mise que deux fois en oeuvre dans Paris, est soumise à l'aval de l'Etat.

Le préfet de police, sur la base des recommandations d'un collège d'experts, "a décidé de prendre les mesures d'urgence les plus appropriées pour faire face à la situation", "fondées sur l'évaluation des risques et sur le principe de progressivité", a répondu la préfecture de police de Paris.

"Parmi les mesures contraignantes possibles", outre l'abaissement de la vitesse de la vitesse de 20 km/h sur les routes franciliennes, il a été aussi décidé "d'obliger de recourir à des modes de production moins polluants pour certains industriels et d'interdire des brûlages", précise-t-elle.

Elle ajoute que si Airparif, chargé de surveiller la qualité de l'air en Ile-de-France, prévoit encore vendredi des niveaux "soutenus" de pollution aux particules, l'organisme "prévoit une amélioration de la situation samedi".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS