Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La circulation automobile était interdite lundi à Milan, alternée à Rome et limitée aux véhicules les moins polluants à Naples. Objectif: lutter contre un épisode exceptionnel de pollution aux particules fines après des semaines sans pluie ni vent.

Ces mesures restaient cependant relativement symboliques en cette période de fêtes, durant lesquelles la plupart des Italiens sont en vacances.

"Ce matin, les rues sont désertes, mais ce n'est pas à cause de l'interdiction de circulation. Je suis vraiment la seule à travailler ce lundi ?", s'est ainsi émue une Milanaise sur Twitter.

De lundi à mercredi, la circulation automobile est interdite à Milan et à Pavie (nord) de 10H00 à 16H00, un horaire qui n'empêche pas ceux qui travaillent de prendre leur voiture mais vise surtout à dissuader les autres.

Niveaux d'alerte dépassés

A Rome, pour la troisième fois depuis début décembre, la circulation est interdite de 7H30 à 12H30 et de 16h30 à 20h30 aux voitures ayant une plaque impaire lundi, et paire mardi. Une mesure similaire est en place à Bergame (nord).

A Naples (sud), seuls les véhicules aux normes européennes d'émission Euro 4 et supérieures peuvent circuler cette semaine.

La pollution atmosphérique dépasse les niveaux d'alerte à travers l'Italie, les particules fines stagnant dans l'air en l'absence de vent et de pluie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS