Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La pollution due aux particules fines a fortement augmenté sur le plateau, a indiqué l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). La concentration moyenne la plus élevée a été observée jeudi après-midi à Berne avec 89 microgrammes/m3.

La valeur limite fixée par l'ordonnance fédérale sur la protection de l'air (50 mcg/m3) a également été dépassée à Bâle, Lausanne ou Zurich. La hausse des valeurs est la conséquence des conditions météorologiques actuelles, notamment le ciel couvert et des vents insuffisants.

Les autorités ont l'obligation d'informer de la situation à partir de 75 mcg/m3. La pollution aux particules fines peut entraîner des inflammations des voies respiratoires.

ATS