Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Chine doit régulièrement faire face à des épisodes de smog liés à la pollution (archives).

KEYSTONE/AP/ANDY WONG

(sda-ats)

La Chine et l'Inde ont concentré en 2015 plus de la moitié des décès attribués à la pollution de l'air dans le monde, selon une étude du Health Effects Institute (HEI) publiée mardi.

D'après cette étude, la pollution atmosphérique a provoqué plus de 4,2 millions de morts à travers le monde, soit la cinquième cause de mortalité enregistrée en 2015. Sur ce total, quelque 2,2 millions de décès se sont produits en Chine et en Inde.

L'HEI, spécialisé dans l'étude des effets de la qualité de l'air sur la santé, précise que 92% de la population mondiale vit dans des zones affectées par un air de mauvaise qualité.

La pollution atmosphérique est associée à des taux plus élevés de cancer, d'AVC et de maladies cardiaques ainsi qu'à des maladies respiratoires chroniques comme l'asthme.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS