Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins 15 personnes ont été tuées et une soixantaine d'autres blessées samedi soir dans une collision frontale entre deux trains qui se sont retrouvés sur la même voie à Szczekociny, dans le sud de la Pologne. Il s'agit de la plus grave catastrophe ferroviaire dans ce pays depuis 1990.

Dans la nuit, six chiens renifleurs ont été utilisés pour retrouver les victimes. "Les chiens n'ont plus rien signalé. Nous serons certains à 100% seulement quand les lieux de l'accident auront été libérés de tout débris mais gardons la foi que le bilan de l'accident ne changera plus", a commenté le porte-parole des sapeurs-pompiers.

Les deux locomotives et les trois premiers wagons des deux trains qui se sont encastrés l'un contre l'autre constituaient dimanche un gigantesque amas de ferraille.

56 personnes hospitalisées

Au total, 56 personnes restaient hospitalisées dimanche matin, dont l'une dans un état grave, selon la cellule de crise réunie au niveau de la voïvodie de Katowice (sud).

"Il s'agit de la plus grande catastrophe depuis de longues années", a commenté sur place dans la nuit le Premier ministre polonais Donald Tusk.

Le président polonais Bronislaw Komorowski s'est rendu dimanche matin au chevet des victimes à l'hôpital de Sosnowiec (sud), avant de venir sur les lieux de l'accident.

Ukrainiens ou encore Espagnols

Le chef de l'Etat s'est félicité aussi d'une "opération de sauvetage exemplaire" et du soutien des habitants des villages voisins, venus nombreux pour aider les secouristes.

Parmi les blessés légers se trouvent des Ukrainiens. Des Espagnols et des Français se trouvaient également à bord des deux trains mais n'ont pas été blessés.

Le chef du gouvernement a lui jugé prématuré d'évoquer les causes de l'accident, mais n'a pas exclu une erreur humaine.

Au total, environ 350 personnes se trouvaient à bord des deux trains au moment de l'accident, ont indiqué les chemins de fer polonais.

ATS