Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les pompiers de New York vont devoir recruter 293 candidats noirs et hispaniques, a décidé un juge fédéral. Ils pourraient également avoir à verser jusqu'à 128 millions de dollars (118 millions de francs) à des candidats non retenus issus de ces minorités.

Cette décision fait suite à une plainte lancée en 2007, qui accusait la ville de New York d'avoir un examen d'entrée chez les pompiers volontairement discriminatoire.

Un juge de Brooklyn avait déjà estimé en 2010 qu'il y avait discrimination envers les minorités dans le processus de recrutement des pompiers new-yorkais, qui sont à 90% blancs.

"Impact différent"

Dans une décision de 64 pages publiée jeudi, le juge fédéral a estimé que sur les 7100 candidats de minorités ayant passé les tests en 1999 et 2002, quelque 2200 non reçus devraient recevoir une compensation. Il a en outre demandé que 293 candidats noirs et latinos soient embauchés.

La ville de New York "savait que son test d'entrée chez les pompiers avait un impact différent" selon les populations, a-t-il fait valoir, dénonçant "la décision de la ville d'ignorer ces claires violations de la loi fédérale".

La ville de New York compte 26% de noirs et 27% d'hispaniques, soit plus de la moitié de la population. Ces minorités ne représentent pourtant respectivement que 3% et 6% des 11'200 pompiers new-yorkais.

ATS