Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Depuis mercredi, les hélicoptères de l'armée ravitaillent le village de Bristen en produits alimentaires et en essence notamment (photo symbolique).

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Un pont aérien de l'armée suisse permet depuis mercredi de ravitailler en produits de première nécessité le village uranais de Bristen (UR), coupé du monde depuis dimanche par un glissement de terrain. Les hélicoptères effectuent des allers et retours depuis Amsteg.

Le Département fédéral de la défense et de la protection de la population (DDPS) a donné suite à la demande de soutien soumise par le gouvernement uranais, indique-t-il. Ce service rendu à titre d'aide en cas de catastrophe doit durer trois semaines au maximum.

Les hélicoptères de l'armée ravitailleront le village en produits d'usage quotidien. Les produits alimentaires et l'essence font partie des marchandises transportées par les airs depuis Amsteg (UR).

Chemin impraticable

Depuis dimanche, la localité de Bristen, qui compte 450 habitants, n'est accessible qu'à pied. Le trajet dure 25 minutes sur une dénivellation de 200 mètres. Le chemin est en outre difficilement praticable en raison des précipitations. Seul le transport aérien permet d'y remédier.

En début de semaine, la Rega a préparé trois places d'atterrissage. Une de ces places dispose d'un éclairage pour des atterrissages de nuit.

Une autre solution envisagée est de réactiver le funiculaire de la centrale électrique d'Amsteg. L'installation avait déjà été utilisée en 2003 lorsque la route avait été coupée pendant une longue période. Le glissement de terrain survenu dimanche soir a coupé la route sur une dizaine de mètres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS