Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Aarau - Le parlement argovien souhaite une interdiction de la burqa dans l'espace public en Suisse. Il a adopté par 89 voix contre 33 une motion des Démocrates suisses. Une commission du Grand Conseil va désormais préparer un texte d'initiative cantonale en ce sens.
La motion a été soutenue par l'UDC, le PLR, le PDC, le PBD et le PEV. Socialistes et Verts l'ont en revanche refusée, les premiers estimant qu'il n'appartient pas à l'Argovie de faire pression sur Berne dans ce domaine, les seconds dénonçant une attitude "hystérique" et "visant à faire peur".
Pour la majorité bourgeoise en revanche, la burqa est un "symbole du pouvoir de l'homme sur la femme". Il ne s'agit pas de l'expression d'une conviction religieuse. La burqa empêche l'intégration, ont en outre soutenu les partisans de son interdiction.
Amnesty International (AI) se dit "inquiète" de la décision des députés argoviens. Selon l'organisation de défense des droits de l'homme, l'interdiction proposée "restreint la libre-expression et l'exercice de la religion des femmes qui portent volontairement un voile ou une burqa".
En février, le Conseil fédéral avait affirmé, en réponse à plusieurs interventions de parlementaires, qu'il était opposé à une interdiction du port de la burqa, vu le peu de femmes concernées en Suisse. Il estime à moins d'une centaine le nombre de musulmanes voilées de la tête au pied.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS