Le canton du Jura va réglementer l'usage du téléphone portable dans les écoles primaires et secondaires. Les élèves devront non seulement éteindre et ranger leur téléphone en classe mais aussi dans les cours de récréation.

L'usage du téléphone portable n'est actuellement pas défini par des règles uniformes dans les écoles jurassiennes mais varie en fonction des règlements scolaires propres à chaque établissement. La plupart interdisent déjà le portable en classe, mais le tolèrent dans les préaux. Le canton a donc voulu harmoniser la pratique.

En introduisant cette directive, le canton entend aussi redonner un espace aux relations sociales jugées indispensables à la qualité de la vie collective des élèves. "Il faut des moments où l'on n'est pas derrière son écran", a estimé jeudi le ministre jurassien de la formation, de la culture et des sports Martial Courtet.

Pour le canton du Jura, il s'agit aussi de limiter certaines dérives qui ont pu être constatées lors de l'utilisation du natel comme le cyberharcèlement. Il s'agit par cette mesure de protéger la vie privée de l'élève.

Confiscation du portable

En cas de non-respect de cette règle par l'élève, la sanction se traduira par la confiscation du portable durant cinq jours scolaires consécutifs, a expliqué le ministre. En cas de récidive, l'école saisira le téléphone durant dix jours avant de le rendre à l'élève en présence de ses parents.

Le téléphone portable peut être restitué provisoirement à l'élève le temps d'une soirée ou d'un week-end si les parents devaient en faire la demande. Le corps enseignant peut aussi autoriser son usage lors des camps de ski ou des courses d'école mais durant un créneau horaire défini.

"Nous faisons confiance aux enseignants pour appliquer cette directive", a souligné le ministre. Le corps enseignant dispose d'une certaine de marge de manoeuvre. Il pourra autoriser par exemple l'usage du téléphone portable lors des leçons de détermination des plantes en biologie.

"Les directions des établissements scolaires se réjouissent de la mise en place de cette directive qui harmonise les pratiques et les sanctions", a affirmé le directeur du collège Thurmann à Porrentruy Patrick Bandelier. Le canton de Vaud a déjà introduit une interdiction du téléphone portable dans les préaux.

Dès août 2020

Cette mesure entrera en vigueur au 1er août 2020. Mais elle pourra déjà être mise en oeuvre progressivement au cours du 2e semestre de cette année scolaire. Les enseignants sont invités à effectuer un travail de sensibilisation à un usage responsable des outils numériques.

L'élaboration de cette directive est le résultat d'une démarche participative impliquant le Syndicat des enseignants jurassiens ainsi que les conférences des directeurs des écoles primaires et secondaires, a précisé Fred-Henri Schnegg, chef du service de l'enseignement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.