Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les secouristes ont dressé un périmètre de sécurité autour du lieu de culte sur l'île de Madère où la chute d'un arbre a fait une dizaine de morts.

KEYSTONE/EPA LUSA/HOMEM DE GOUVEIA

(sda-ats)

Treize personnes sont mortes écrasées par la chute d'un arbre lors d'une fête religieuse sur l'île portugaise de Madère, ont annoncé les autorités de l'île portugaise. Une cinquantaine de personnes ont été blessées.

Parmi les 49 blessés, dont une douzaine se trouvaient dans un état grave, on comptait cinq étrangers de nationalités française, allemande, hongroise et néerlandaise. La victime néerlandaise a pu quitter l'hôpital.

Les quatre autres victimes étrangères sont gravement blessées, a indiqué lors d'une conférence de presse le chirurgien général Miguel Reis, sans préciser la nature des blessures. Quatre enfants présentaient également une situation clinique alarmante, a-t-il poursuivi. Contacté par l'ats, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a de son côté déclaré qu'il n'avait aucune information sur d'éventuelles victimes suisses.

Le drame est survenu en milieu de journée, quand un chêne vieux de 200 ans est tombé sur une foule de fidèles qui allumaient des bougies près d'une fontaine devant une image de Notre-Dame du Mont.

Cette fontaine est située dans un jardin botanique à 5 km du centre-ville de la capitale Funchal. Elle est entourée de plusieurs arbres centenaires et attire chaque année de nombreux habitants de Madère lors de la fête du Mont.

Mouvement de panique

Sur les images d'une vidéo amateur diffusée par la chaîne publique RTP, on voit l'arbre tomber sur la foule. Des dizaines de personnes en panique ont alors pris la fuite.

"On a entendu un bruit sec puis l'arbre est tombé pile à l'endroit où les gens déposaient des bougies, les personnes assises sur les bancs près de la fontaine ont aussi été touchées", a déclaré un témoin du drame à la chaîne de télévision SIC Noticias. "Il y a eu un grand mouvement de panique, c'est arrivé en pleine messe, environ une demi-heure avant le début de la procession, il y avait beaucoup de monde", a-t-il ajouté.

Trois jours de deuil régional

Trois jours de deuil régional ont été décrétés, a annoncé le président du gouvernement régional, Miguel Albuquerque. Le ministère public a décidé d'ouvrir une enquête à la suite de la tragédie. Pour sa part, le maire de Funchal, Paulo Cafôfo, a affirmé que l'arbre "n'était pas répertorié comme présentant un risque de chute et aucun câble ne le retenait".

Le Premier ministre du gouvernement national, Antonio Costa, a aussitôt exprimé ses condoléances "aux familles et aux amis des victimes de l'accident à Madère". Le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, arrivé sur place dans la soirée, s'est déplacé pour "délivrer un message de solidarité et de réconfort dans ce moment de douleur".

Le club de football du Maritimo Funchal a également manifesté son "profond chagrin pour la tragédie survenue à Monte".

Madère est l'île la plus importante d'un archipel d'origine volcanique situé dans l'océan Atlantique au large des côtes marocaines. Elle est très prisée des touristes étrangers en raison de sa beauté naturelle et de la douceur de son climat.

L'île reste toutefois marquée par les inondations et les glissements de terrain qui ont fait plus de 50 morts en février 2010, notamment dans la capitale Funchal. L'été dernier, un important incendie avait provoqué l'annulation de la fête religieuse en l'honneur de Notre-Dame du Mont.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS