Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Benfica Lisbonne a remporté son troisième titre de champion consécutif, le trente-cinquième au total.

Les Aigles ont conservé leur leadership en s'imposant 4-1 contre le Nacional Madère, lors de la 34e et dernière journée de Liga.

Benfica restait sous la menace de son rival lisboète le Sporting du Portugal, deuxième à deux points après sa victoire 4-0 à Braga. La frustration est immense dans les rangs du Sporting, en tête ou co-leader du classement lors de 22 des 34 journées de la saison. La défaite 1-0 dans le derby le 5 mai, celle qui a permis au FCB de passer devant, a donc scellé l'issue de cet exercice 2015/16.

Mais, de plus en plus distancé par Benfica et Porto ces dernières années, le SCP peut aussi estimer que son championnat a été réussi. L'entraîneur Jorge Jesus, arrivé de... Benfica où il a officié durant six saisons avant de se faire remercier par le club qui désirait changer de politique sportive, a redonné de l'espoir au peuple vert et blanc, qui attend un 19e titre depuis 2002.

La nouvelle philosophie voulue par Benfica, avec Rui Vitoria (ex-Guimarães) comme coach, a donc payé d'emblée. Certes toujours articulés autour de joueurs de talent et d'expérience - notamment les buteurs Jonas (32 réalisations en Liga) et Mitroglou (21, dont celle importantissime dans le derby contre le Sporting) -, les Aigles ont aussi misé sur des espoirs issus de leur centre de formation. Ainsi a-t-on régulièrement vu s'illustrer les Nelsinho, Nilsson-Lindelöf, Gonçalo Guedes et, surtout, Renato Sanches. Ce dernier a tant brillé qu'il a d'ores et déjà trouvé une nouvelle adresse dès cet été et non des moindres: Bayern Munich!

ATS