Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un banquier suisse a été mis en examen et placé en détention préventive au Portugal, dans une affaire de fraude fiscale et blanchiment de capitaux. Selon la presse lusitanienne, l'affaire pourrait porter sur un montant d'un milliard d'euros.

Le Suisse, soupçonné d'être à la tête du réseau, et trois Portugais ont été arrêtés jeudi puis mis en examen. Après les avoir interrogés pendant toute la journée de vendredi, un juge portugais a décidé de placer trois des suspects en détention préventive, a rapporté l'agence Lusa. Le quatrième a été libéré sous caution.

Société pas joignable

Selon l'hebdomadaire "Sol", le montant de la fraude montée par le Suisse et deux de ses associés au sein d'une société de gestion de fortunes basée à Genève pourrait atteindre près d'un milliard d'euros seulement au Portugal. La société genevoise n'était pas joignable samedi pour une prise de position.

Cette enquête est imbriquée dans plusieurs autres affaires qui ont en commun l'implication d'un ancien député du Parti social-démocrate, actuellement au pouvoir au Portugal.

Domingos Duarte Lima, poursuivi par la justice portugaise dans une autre affaire de fraude et soupçonné par les autorités brésiliennes d'être impliqué dans l'assassinat d'une Portugaise au Brésil en décembre 2009, aurait fournit les éléments qui ont permis aux enquêteurs de démanteler ce réseau luso-suisse.

ATS