Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le médiateur de l'ONU Lakhdar Brahimi a affirmé mercredi avoir obtenu l'accord du régime syrien et des rebelles pour une trêve durant l'Aïd al-Adha, l'une des fêtes musulmanes les plus sacrées qui débute vendredi en Syrie. M. Brahimi a toutefois précisé qu'il n'était pas sûr que le cessez-le-feu tienne.

Du côté des belligérants, l'annonce a également rapidement été nuancée. Le régime a affirmé ne pas avoir pris sa "décision finale" et l'Armée syrienne libre (ASL) a indiqué qu'elle ne se plierait à la trêve que si les troupes cessaient en premier les hostilités. Un groupe islamiste, le front Al-Nosra, qui a revendiqué de nombreux attentats contre le régime l'a même catégoriquement rejetée.

A Damas, un bref communiqué des Affaires étrangères a indiqué que "la décision finale" sur un cessez-le-feu serait "prise demain jeudi". "L'armée étudie l'arrêt des opérations militaires durant la fête d'Al-Adha", ajoute le texte.

L'Aïd al-Adha, ou Fête du sacrifice, également appelée Aïd al-Kébir, est l'une des fêtes musulmanes les plus importantes. Elle commence vendredi et doit durer trois à quatre jours.

Soutien de l'ONU

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exprimé son soutien à l'initiative de M. Brahimi et a demandé à "toutes les parties et en particulier au gouvernement syrien d'y répondre positivement".

Plus tôt dans la journée, M. Brahimi avait demandé un "soutien fort et unanime" du Conseil à ses efforts de médiation. Un nouvel échec entraînerait "une escalade et l'extension" du conflit aux pays voisins, a-t-il prévenu.

Cette trêve serait un "petit pas" qui peut mener à l'ouverture d'un dialogue politique et à un meilleur accès humanitaire, a estimé devant le Conseil de sécurité le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe.

Si les combats cessent entre soldats et rebelles durant les quatre jours de l'Aïd al-Adha, il s'agira du premier cessez-le-feu respecté dans ce conflit qui aurait fait plus de 35'000 morts depuis la mi-mars 2011, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS