Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

PostFinance a légèrement amélioré sa rentabilité l'an dernier. Le prestataire de services financiers de La Poste a vu son bénéfice avant impôts grimper de 2,8% au regard de 2010, à 591 millions de francs.

L'établissement a glané 116'000 nouveaux clients, portant leur nombre global à 2,811 millions. Il a enregistré parallèlement l'ouverture de 275'000 nouveaux comptes, pour un total à fin décembre de 4,34 millions, selon son communiqué publié mardi.

Les fonds de la clientèle ont ainsi crû de 9,6%, pour s'inscrire à 92,23 milliards de francs.

Turbulences financières

Ce sont principalement la stricte gestion des coûts ainsi que le résultat des opérations d'intérêts qui expliquent ces performances, d'après PostFinance. Après correctifs de valeur, celles-ci ont stagné à 1,044 milliard de francs. Et ce, en dépit des turbulences sur les marchés financiers, relève l'institut.

Le résultat des opérations de commissions et de prestations de service a progressé à 301 millions de francs, contre 267 millions un an auparavant. Celui des opérations de négoces a augmenté à 147 millions (129 millions en 2010).

Effectifs étoffés

Globalement, PostFinance a effectué 907 millions de transactions l'an passé, soit 2,48 millions quotidiennement. Pour assurer ces opérations, l'établissement a continué d'accroître ses effectifs: il a créé 157 postes à plein temps, comptant désormais 3422 emplois.

Sa transformation en société anonyme suit par ailleurs son cours, relève PostFinance. L'assujettissement à l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) est prévu au deuxième trimestre de cette année.

ATS