Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'alerte à la maladie hautement contagieuse de Newcastle est levée. Les mesures prises après l'apparition d'un foyer début décembre dans une exploitation de poules pondeuses à Marin (NE) ont permis d'éviter une propagation, a annoncé mardi l'Office vétérinaire fédéral.

Les quelque 5000 volailles de l'exploitation touchée ont été éliminées et des zones de protection et de surveillance ont été délimitées autour du foyer. Les contrôles officiels et les résultats d'analyses indiquent qu'il n'y a pas eu d'autres cas. Les mesures ne s'imposent donc plus.

En Europe, la maladie de Newcastle apparaît sporadiquement. En 2011, par exemple, des cas ont été constatés en Suède et en Estonie. En Suisse, le dernier remontait à 1998. A l'époque aussi, le foyer était resté isolé et l'épizootie ne s'était pas propagée.

Les consommateurs n'ont pas été en danger. Il n'y a en effet aucun risque à consommer des oeufs et de la viande de volailles lors d'un épisode de maladie de Newcastle, selon les autorités fédérales.

ATS