Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pour Bruxelles, la priorité reste d'aboutir à un accord-cadre

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker (ici avec Doris Leuthard lors de sa visite à Berne) est décidé à s'engager pour faire avancer les négociations (archives).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

La Commission européenne "a pris note" jeudi de l'issue de la discussion sur l'Europe menée mercredi au Conseil fédéral. Pour elle, la priorité reste la négociation d'un accord-cadre institutionnel.

Cet accord permettrait à l'Union européenne d'envisager d'accorder à la Suisse de nouveaux accès au marché européen dans différents domaines, en accord avec les intérêts de l'UE, a déclaré une porte-parole de la Commission européenne dans une prise de position envoyée aux médias.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker continuera à s'engager pour faire avancer les négociations "dans l'espoir d'utiliser cette 'fenêtre d'opportunité', comme l'a déclaré le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis", ajoute la porte-parole.

Le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a annoncé mercredi, à l'issue d'une séance spéciale du Conseil fédral, que le gouvernement se donne dix mois pour sortir de l'impasse avec l'Europe et arriver à un accord cadre institutionnel cette année encore.

En 2019, il ne se passera certainement rien, en raison de l'approche des élections fédérales et européennes. M. Cassis a toutefois souligné que la qualité est plus importante que le timing.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.