Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le fabricant prévôtois de machines-outils Tornos n'avait pas le choix, en annonçant la suppression de 225 emplois, estime Johann Schneider-Ammann. Pour éviter de nouvelles restructurations de ce type, le conseiller fédéral veut renforcer les conditions cadres des entreprises.

La situation économique est telle que ce genre de mesures est parfois nécessaire, a déclaré M. Schneider-Ammann sur les ondes des radios régionales romandes. Mais l'industrie d'exportation a encore toute sa place dans le pays, assure le chef du Département fédéral de l'économie (DFE) qui n'a toutefois pas prévu de rencontrer la direction du groupe prévôtois.

Johann Schneider-Ammann, ancien président de l'organisation faîtière Swissmem, est convaincu qu'on pourra sauver la place industrielle suisse par l'innovation et l'efficacité. Un renforcement des conditions cadres pour les entreprises permettra d'éviter des situations comme celles de Tornos, selon lui.

Accords de libre-échange

Le conseiller fédéral préconise aussi de conclure des accords de libre-échange avec les marchés émergents pour offrir de nouvelles opportunités aux sociétés suisses.

La Banque nationale suisse (BNS) doit maintenir le taux plancher pour offrir aux entreprises une base de planification stable, ajoute-t-il. Le franc est toujours surévalué. Mais concernant une possible augmentation du taux plancher à 1,30 franc, le conseiller fédéral refuse de s'exprimer, la décision appartenant à la BNS.

Tornos va supprimer 225 emplois sur ses sites de Moutier (BE) et de La Chaux-de-Fonds, dont plus de 200 sur le premier, pour assurer sa survie après une série de mauvais résultats. C'est ainsi près d'un tiers des effectifs qui disparaîtra à court terme.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS