Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Avec l'adoption des objectifs de développement durable, l'ONU est entrée dans les temps modernes, a affirmé la présidente de la Confédération. Mme Sommaruga estime que le programme engage tous les Etats et ne suppose plus que le Nord dise en Sud ce qu'il faut faire.

La conseillère fédérale s'exprimait devant les représentants des médias suisses à l'heure du bilan de sa participation à l'actuelle Assemblée générale des Nations unies durant cinq jours.

Selon elle, les discours des chefs d'Etat ont montré qu'ils croyaient dans la force de cette organisation, même si le bilan de l'ONU doit être évalué de manière critique. "Il y a ici une volonté de trouver des solutions politiques et non militaires", a déclaré Simonetta Sommaruga. Elle a rappelé le rôle de la Suisse comme intermédiaire pour consolider la paix dans le monde.

En marge des discours et des débats à l'Assemblée générale de l'ONU à New York, la présidente de la Confédération a eu de nombreuses réunions bilatérales. Elle a notamment discuté avec la chancelière allemande Angela Merkel, le chef du gouvernement italien Matteo Renzi et son homologue grec Alexis Tsipras.

Lors d'une réception dans un hôtel new-yorkais lundi soir, Mme Sommaruga a également profité de poser pour une photo avec le couple Obama.

ATS