Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les fiancés n'auront plus besoin de présenter de témoins pour se marier. Par 92 voix contre 86, le National a accepé lundi une motion visant à supprimer certaines lourdeurs bureaucratiques.

L'obligation de présenter deux témoins n'a plus de justification juridique, puisqu'ils ne constituent pas des moyens de preuve, a expliqué Nadine Masshardt (PS/BE). La loi de 2004 sur le partenariat enregistré entre personnes du même sexe ne prévoit par exemple pas la présence de témoins.

L'Allemagne et l'Autriche n'en exigent pas non plus, a rappelé la socialiste. Et si les amoureux souhaitent poursuivre la tradition des témoins de mariage, "rien ne les en empêche".

Les personnes devraient en effet être libres de choisir, a renchéri la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga. Mais "c'est une belle tradition qui se perdrait, c'est quand même le plus beau jour de notre vie", a souligné Andrea Geissbühler (UDC/BE) en vain.

Biffer le délai

Le texte demande en outre que le délai d'attente de dix jours entre la procédure préparatoire et la célébration du mariage soit supprimé. Cette clause tire son origine de la procédure de publication des bans, or celle-ci a été abolie.

Là aussi, la loi sur le partenariat enregistré n'en a pas prévu. Et là aussi, l'Allemagne et l'Autriche n'en disposent pas.

"Les fiancés doivent conserver la possibilité de se donner un délai d'attente au terme de la procédure préparatoire, mais ceux qui veulent se marier directement après celle-ci doivent aussi pouvoir le faire", estime Nadine Masshardt.

Selon les praticiens, une telle union immédiate répond à un besoin pour de nombreux fiancés, a-t-elle insisté. Son texte passe au Conseil des Etats qui doit encore se prononcer.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS