Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pour un meilleur équilibre des genres au Conseil fédéral

Le Conseil fédéral ne compte que deux femmes. Le Conseil des Etats souhaite une meilleure représentation des genres (archives).

KEYSTONE/BUNDESKANZLEI/STEPHANE SCHMUTZ

(sda-ats)

Les femmes devraient être plus nombreuses au Conseil fédéral. Le Conseil des Etats a soutenu mercredi par 20 voix contre 17 une initiative parlementaire de Raphaël Comte (PLR/NE) qui veut une représentation équitable des genres. La balle est dans le camp du National.

Après s'être prononcés contre des mesures visant à réaliser l'égalité salariale, les sénateurs ont adopté une autre position sur la question de la représentativité féminine au gouvernement. "Un symbole fort", selon Raphaël Comte.

Son texte veut inscrire dans la Constitution une représentation équitable des genres lors de l'élection du Conseil fédéral et des autres autorités par les Chambres.

"La politique reste un monde d'hommes, fait par et pour eux", a rappelé Géraldine Savary (PS/VD). Soutenir l'initiative, c'est donner un signal important pour l'avenir.

Pas de quotas

Mais "pas question de créer des quotas", a insisté le libéral-radical neuchâtelois. Il n'y a pas dans l'initiative de restriction de la liberté du Parlement, ni de contrainte de vote.

Une forte minorité de sénateurs a estimé que le critère du genre n’a pas sa place dans la Constitution. Contrairement à la représentation des régions et des communautés linguistiques, qu’elle considère comme des facteurs essentiels à la cohésion nationale. "Sinon, on ouvre la porte à d'autres critères potentiels, comme l'âge", a dit Peter Föhn (UDC/SZ) au nom de la commission.

Il ne faut donc pas prévoir de nouveaux critères susceptibles de réduire encore la marge de manœuvre dont dispose l’Assemblée fédérale lors des élections. "C'est aux partis de faire le nécessaire" pour présenter plus de femmes, selon M. Föhn.

Ces arguments n'ont pas trouvé de majorité. Au vote, le texte a récolté des soutiens parmi tous les partis, sauf à l'UDC.

Encore du boulot

Le dossier passe aux mains de la commission des institutions politiques du National. Celle-ci s'est récemment prononcée largement contre un texte similaire de Maya Graf (Verts/BL), qui doit encore passer devant le plénum. Elle a fait de même avec une initiative de Sibel Arslan (Verts/BS) visant à contraindre les partis à présenter au moins un tiers de femmes sur leurs listes de candidats au Conseil national.

La question de la représentation des genres au Conseil fédéral se repose à chaque élection. Malgré les appels du pied, un homme en la personne du PLR Ignazio Cassis a été élu en septembre dernier au gouvernement.

Plus que deux

Le Conseil fédéral ne compte donc actuellement que deux femmes: la démocrate-chrétienne Doris Leuthard et la socialiste Simonetta Sommaruga. Une nouvelle fenêtre pourrait s'ouvrir lorsque Doris Leuthard, le PLR Johann Schneider-Ammann ou l'UDC Ueli Maurer partiront.

Le PLR a été jusqu'ici à la peine: il n'a pas eu de conseillère fédérale après Elisabeth Kopp. Mais ce n'est pas faute de femmes intéressées par le poste. L'UDC est quant à lui le seul parti gouvernemental à n'avoir été représenté que par des hommes.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.