Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington/Ramallah - Les Etats-Unis et le Quartette des médiateurs internationaux pour le Proche-Orient ont invité vendredi Israéliens et Palestiniens à reprendre leurs négociations directes le 2 septembre à Washington. Selon eux, ces discussions pourraient aboutir "d'ici un an".
Le but de cette rencontre entre le président palestinien Mahmoud Abbas et le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est "de trouver une solution aux questions de statut. Nous pensons que cela peut aboutir d'ici un an", a déclaré Hillary Clinton, faisant référence aux frontières d'un futur Etat palestinien, au statut des réfugiés palestiniens et au sort de Jérusalem.
Les pourparlers auront lieu sous l'égide du président Barack Obama en présence du président égyptien Hosni Moubarak et du roi Abdallah de Jordanie, a ajouté la secrétaire d'Etat américaine, précisant que le processus de paix devait reprendre sans conditions.
Dans un communiqué diffusé au même moment, le "Quartette" a réaffirmé son soutien à la reprise des négociations directes entre les deux parties, "qui peuvent aboutir d'ici un an". Il a "invité les deux parties à observer calme et retenue, et à renoncer à toute provocation et à la surenchère verbale".
Le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a rejeté l'invitation américaine. "Le peuple palestinien ne se sentira pas engagé par les résultats de cette invitation trompeuse", a affirmé son porte-parole Sami Abou Zouhri.
A l'inverse, Israël et l'Autorité palestinienne ont réagi favorablement à cet appel. Le communiqué du Quartette "contient les éléments nécessaires à un accord de paix", a déclaré le négociateur palestinien en chef, Saëb Erakat. Il n'a en revanche pas voulu faire de commentaire sur l'invitation de Mme Clinton.
L'Organisation de libération de la Palestine (OLP) a elle aussi accepté l'invitation américaine, a annoncé vendredi soir Yasser Abed Rabbo, membre de cette instance. Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est de son côté dit "satisfait".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS