Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vladimir Poutine a décidé que l'âge de la retraite pour les femmes sera retardé de 5 ans, et non de 8 ans comme proposé dans un premier temps (archives).

KEYSTONE/AP Pool Sputnik Kremlin/ALEXEI DRUZHININ

(sda-ats)

Vladimir Poutine a annoncé mercredi un assouplissement de sa réforme des retraites très contestée. Le président russe a toutefois prévenu ses compatriotes que le vieillissement de la population rendait indispensable une telle réforme.

Le président russe, qui a vu sa cote de popularité chuter à son plus bas niveau depuis quatre ans après cette réforme dévoilée en juin, a déclaré dans une allocution télévisée que l'âge du départ à la retraite des femmes serait retardé de cinq ans au lieu de huit.

Vladimir Poutine a dit qu'il avait fait des propositions pour limiter l'impact de certains autres aspects la réforme tout en prévenant que ne pas la faire "menacerait la stabilité de la société et la sécurité de la Russie". "Il n'est pas possible de repousser davantage une réforme des retraites", a-t-il insisté, brandissant la menace d'une hausse de l'inflation et de la pauvreté.

"L'évolution démographique, les tendances du marché du travail et une analyse objective de la situation nous montrent que nous ne pouvons plus attendre. Mais nos décisions doivent être justes, équilibrées et doivent absolument tenir compte des intérêts de la population", a dit le président russe.

"C'est pourquoi je propose une série de mesures qui nous permettront d'assouplir le plus possible les décisions prises", a-t-il ajouté.

Le projet original prévoyait de repousser l'âge de la retraite de 60 à 65 ans pour les hommes et de 55 à 63 ans pour les femmes. Apparemment, la proposition d'origine n'est pas modifiée pour ce qui concerne les hommes.

Vladimir Poutine a souligné que le texte qui sera présenté à la Douma d'Etat, la chambre basse du Parlement, serait prochainement amendé.

Des sondages ont montré que 90% des Russes étaient opposés au texte original de la réforme des retraites. Fin juillet, plusieurs milliers de Moscovites ont défilé dans les rues de la capitale pour dénoncer ce projet.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS