Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vladimir Poutine a demandé la mise en oeuvre de "mesures urgentes pour effacer le préjudice écologique" infligé au lac Baïkal.

KEYSTONE/EPA SPUTNIK POOL/ALEXEY NIKOLSKY / SPUTNIK / KREMLIN / PO

(sda-ats)

Le président russe Vladimir Poutine a dénoncé vendredi l'ampleur de la pollution touchant le lac Baïkal. Il a demandé la mise en oeuvre en urgence de mesures pour réparer le préjudice écologique infligé à la plus grande réserve naturelle d'eau douce de la planète.

"De vastes zones de la région du Baïkal", notamment le lac qui "fait partie du patrimoine non seulement de la Russie, mais aussi de toute la planète", ont subi "une pollution extrêmement forte", a déclaré M. Poutine, lors d'une réunion gouvernementale.

Ce lac sibérien "est pour nous un objet de fierté et de responsabilité particulière, et la tâche de le sauvegarder pour les générations actuelles et futures est une priorité incontestable de l'Etat", a-t-il souligné, cité dans un communiqué du Kremlin.

Classé en 1996 au patrimoine de l'humanité de l'Unesco, le Baïkal, qui contient 20% des réserves d'eau douce du monde, est le lac le plus profond de la planète et le plus grand d'Eurasie.

Le président russe a demandé une "attention particulière pour la réparation des conséquences des activités économiques irrationnelles et souvent irresponsables" sur ce territoire, afin d'empêcher qu'elles se soient reproduites dans l'avenir et de minimiser le préjudice déjà infligé.

Effacer le préjudice

Une usine de cellulose accusée de polluer depuis des années le lac Baïkal et une usine de production de tungstène située à proximité "ont été fermées il y a plusieurs années, mais les déchets qu'ils avaient accumulés continuent d'empoisonner l'eau du lac et des rivières qui le nourrissent", a déploré le président.

Les déchets toxiques d'origine agricole "se retrouvent aussi d'une manière ou d'une autre dans l'eau du Baïkal", alors que des "touristes sauvages incontrôlables laissent des tas d'ordures sur les rives" du lac. M. Poutine a demandé la mise en oeuvre de "mesures urgentes pour effacer le préjudice écologique" infligé au lac.

Il a par ailleurs chargé le Parquet général d'enquêter sur des activités "illégales et nuisibles à l'environnement" sur le territoire du Baïkal.

ATS