Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

MM. Erdogan (à gauche) et Poutine (à droite) réunis pour la seconde fois en moins d'un mois

KEYSTONE/AP Pool Presidential Press Service/YASIN BULBUL

(sda-ats)

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan ont prôné samedi des mesures pour "aller de l'avant" dans les relations russo-turques. Il a notamment été question d'une collaboration plus poussée en matière énergétique.

"Il nous reste beaucoup à faire pour rétablir entièrement la coopération dans tous les domaines", a d'abord pondéré M. Poutine lors de sa rencontre avec M. Erdogan à Hangzhou, dans l'est de la Chine, à la veille de l'ouverture du sommet du G20.

"La Turquie traverse une période difficile et lutte contre le terrorisme", a poursuivi le président russe. Mais "je suis sûr que lorsque vous aurez normalisé entièrement la situation dans le pays, nous pourrons aller de l'avant sur le chemin de notre coopération", a noté M. Poutine.

Pour sa part, M. Erdogan a estimé que les deux dirigeants devraient prendre notamment "certaines mesures" pour "aller de l'avant" dans la coopération énergétique. Moscou et Ankara se sont notamment mis d'accord au début du mois d'août pour réanimer le projet de gazoduc Turkish Stream, gelé à la suite de leur brouille diplomatique.

Il s'agit de la deuxième rencontre entre Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan en moins d'un mois, après leur réconciliation inattendue permise fin juin par les "regrets" exprimés par le président turc pour la destruction fin 2015 d'un bombardier russe par l'armée turque qui avait provoqué une grave crise diplomatique.

Début août, M. Erdogan s'est rendu à Saint-Pétersbourg pour rencontrer M. Poutine, trois semaines après le putsch raté en Turquie suivi de purges que Moscou s'est gardé de critiquer.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS