Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a assisté à la messe du Noël orthodoxe samedi à la cathédrale de Saint Petersbourg. Il a révélé à cette occasion qu'il y avait été baptisé secrètement du temps de Staline.

"Cette cathédrale est spéciale pour moi, car j'y ai été baptisé", a confié M. Poutine à des journalistes à la sortie de la messe. Accompagnée d'un voisin, sa mère, a-t-il raconté, l'a emmené secrètement se faire baptiser, craignant l'opposition de son père, inscrit au Parti communiste, officiellement athée.

M. Poutine est né en 1952, un an avant la mort de Staline. "Mon père était membre du PC, et c'était quelqu'un de strict et de cohérent. Ils l'ont fait en secret - ou au moins ont-ils cru que c'était en secret", a expliqué M. Poutine, dans des confidences assez rares sur sa vie privée et familiale.

"Coopération constructive"

Les funérailles de sa mère et de son père ont été célébrées dans cette même cathédrale, a-t-il encore confié. Ses propos ont été publiés ensuite sur son site internet.

M. Poutine, un ancien des services secrets soviétiques (KGB), parle ouvertement de sa foi depuis qu'il est entré en politique et il rencontre souvent des dignitaires orthodoxes. Dans son message de Noël diffusé samedi, il a appelé l'Eglise à "continuer de pratiquer une coopération constructive avec l'Etat et les institutions publiques", y compris en "luttant contre l'extrémisme".

Le président Dmitri Medvedev et sa femme Svetlana ont de leur côté assisté à la messe de Noël en la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, célébrée par le patriarche orthodoxe russe Cyrille.

ATS