Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Près d'un Suisse sur cinq dit avoir conduit avec plus de 0,5‰

Près d'un cinquième des automobilistes suisses interrogés dans le cadre d'un sondage européen ont dit avoir roulé avec une alcoolémie supérieure à celle autorisée, au moins une fois durant le dernier mois (image symbolique).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

En Suisse, 17% des automobilistes reconnaissent avoir pris le volant avec une alcoolémie de plus de 0,5 pour mille au moins une fois au cours des 30 derniers jours. Cela les place au troisième rang européen, derrière les Français (22%) et les Belges (18%).

Une enquête unique menée auprès de conducteurs dans 17 pays européens révèle d'importantes différences à ce niveau. En queue de peloton, on trouve ainsi des taux nettement plus bas: 4% en Pologne, 2% en Suède et 1% en Finlande.

La recherche montre en outre que la population suisse soutient moins les mesures permettant de lutter contre l'alcool au volant que la moyenne des voisins européens. Par exemple, la consommation zéro pour les conducteurs, indique mardi le bureau de prévention des accidents (bpa).

Similarités

Reste que dans l'ensemble, les comportements des conducteurs suisses sont similaires à ceux des seize autres pays européens ayant participé à ce sondage. En Suisse, 35% des automobilistes ont reconnu avoir discuté au volant depuis leur téléphone portable, au moins une fois durant les douze derniers mois. La moyenne européenne est de 38%.

L'enquête ESRA (European Survey Of Road Users" Safety Attitudes) a été menée auprès de 1000 personnes dans chacun des 17 pays. Elle s'est tenue entre juin et juillet 2015.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.