Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le bilan de l'attaque perpétrée mardi contre un bâtiment gouvernemental dans le centre de Kaboul est passé à 28 morts, a indiqué le chef de la police de la capitale afghane. Il a été perpétré à l'aide d'un camion piégé.

"Un assaillant a garé un camion de chantier sur le parking attenant au bâtiment" et l'a fait exploser, a déclaré Abdul Rahman Rahimi. Il a précisé que les 28 victimes, des civils pour la plupart, ont toutes été tuées dans l'explosion du camion, qui a été suivie par des échanges de tirs.

Dans un communiqué, le président afghan Ashraf Ghani a condamné cette attaque "dans les termes les plus forts possible".

Les taliban ont revendiqué l'attaque contre le Département 10, une unité de la DNS chargée de la protection des ministres et des personnalités. Elle fait partie de leur "offensive de printemps" lancée la semaine dernière.

Leur porte-parole, Zabihullah Mujahid, a déclaré que des membres du commando avaient pu pénétrer dans le bâtiment où ils ont affronté les forces de sécurité. Ce point n'a pu être vérifié auprès des autorités afghanes.

ATS