Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le 5e openair sur la Place fédérale, qui a lancé vendredi les festivités du 1er août, a connu un joli succès: quelque 10'000 jeunes et moins jeunes s'y sont amusés et trémoussés entre 12h00 et 22h00. L'édition 2010 était placée sous le thème "Pour un futur sans héritage dangereux".
L'idée centrale de la manifestation bernoise est de lier musique et solidarité, a rappelé sur place le président de l'association "Openair sur la Place fédérale", Roland Wiederkehr. Un but atteint, ont communiqué samedi les organisateurs, soulignant que la fête avait permis de donner "un signe clair pour une Suisse paisible, équilibrée et ouverte".
Les réjouissances ont démarré à la mi-journée: les familles ont pu profiter du bus de jeux (Spielbus) de la ville de Berne, parqué devant le siège du Parlement helvétique pour l'occasion. Plus tard, lorsqu'ont résonné les premières guitares, la place était déjà noire de monde.
Une Suisse qui a du coeurC'est au groupe lucernois "Nüüt Noise" qu'il est revenu de chauffer le public, à grand renfort de reprises rock. Les spectateurs ont ensuite pu applaudir les Lausannois "DeLaStar" et les locaux "Anshelle". Moritz Leuenberger et Roger Federer étaient de la partie, sous la forme de parodies du jeune humoriste bernois Michael Elsener. Enfin, le chanteur zurichois Marc Sway a clos le volet musical de la journée.
Les organisateurs de la manifestation ont également fait appel à des personnalités de différents milieux, "qui se sont exprimées clairement en faveur d'une Suisse qui a du coeur", selon le communiqué. Ainsi, le cardiologue jurassien René Prêtre, nommé "Suisse de l'année", a rappelé la qualité des structures médicales helvétiques par rapport à celles d'autres pays.
La manifestation était parrainée cette année par un comité interpartis présidé par la première citoyenne de Suisse Pascale Bruderer. L'organisation partenaire était Green Cross. L'ONG voulait tout particulièrement sensibiliser à la situation des Vietnamiens qui, 35 ans après la fin de la guerre, souffrent toujours des suites de l'Agent Orange, un herbicide chimique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS