Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La ruée se poursuit: de janvier à fin juillet, 1296 médecins ont obtenu l'autorisation d'ouvrir un nouveau cabinet. A fin avril, ils n'étaient que 890. Des voix s'élèvent désormais pour réintroduire un moratoire. Même le conseiller fédéral Alain Berset se dit ouvert.

Le moratoire sur l'installation de nouveaux cabinets avait été introduit en 2002 et prolongé deux fois par le Parlement. Le but était de maîtriser les coûts de la santé. En été 2010, la limitation avait été levée pour les médecins généralistes, et depuis début 2012, les spécialistes peuvent aussi de nouveau ouvrir un cabinet sans restriction.

Jusqu'à fin juillet, santésuisse, l'organisation faîtière des assurances maladie, a enregistré 1296 nouvelles autorisations. Il s'agit, pour les principales catégories, de 196 psychiatres et psychothérapeutes, 177 spécialistes en médecine interne et 102 généralistes. Durant la même période de 2011, 576 autorisations avaient été accordées.

Moratoire examiné

Le Parlement avait renoncé à prolonger une nouvelle fois le moratoire, car il espérait une maîtrise des coûts grâce au système des réseaux de soins ("managed care"). Mais cette révision de la loi sur l'assurance maladie a échoué en votation en juin.

Les voix se multiplient maintenant pour demander la réintroduction d'un moratoire. Le ministre de la santé Alain Berset s'est lui-même dit prêt à en discuter, en raison notamment de l'afflux de médecins étrangers, lors d'une interview diffusée dimanche par la RTS.

Du côté de santésuisse, on se dit aussi ouvert à cette idée. Selon sa porte-parole Silvia Schütz, la suppression de l'obligation de contracter serait fondamentalement "la bonne solution". Mais comme cette mesure est difficile a faire passer politiquement, l'organisation approuve aussi un nouveau moratoire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS