Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A fin 2010, près de 84% des personnes de plus de 15 ans résidant en Suisse ne parlaient qu'une langue principale. Environ 16% déclarent parler plusieurs langues principales et donc être plurilingues, selon le recensement fédéral 2010. Le bon allemand est davantage parlé au travail qu'à la maison.

L'allemand est la langue principale la plus parlée avec une part de 65,6%. On trouve ensuite le français (22,8%), l'italien (8,4%), l'anglais (4,5%) et le romanche (0,6%). 91,3% de la population résidente âgée de plus de 15 ans parle au moins une langue nationale comme langue principale, indique mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué.

Cette valeur est restée stable depuis l'année 2000. Une comparaison directe avec des données du recensement 2000 n'est toutefois possible que sous réserve, car seule une langue principale pouvait être indiquée dans ce dernier, contre plusieurs dans le relevé structurel 2010.

Suisse allemand au travail

Parmi les personnes considérées, 61,3% parlent principalement le suisse allemand à la maison ou avec les proches, 23,2% le français et 9,0% l'italien. 9,6% parlent l'allemand (Hochdeutsch) à la maison ou avec leurs proches et 4,1% l'anglais.

Au travail, c'est le suisse allemand qui est le plus parlé: 66,9% des actifs occupés l'utilisent. Vient ensuite le Hochdeutsch avec 32,3%, un pourcentage qui dépasse de loin la part de l'allemand dans les langues parlées à la maison ou avec les proches, note l'OFS. 29,0% des actifs occupés parlent le français, 16,5% l'anglais et 8,8% l'italien.

ATS