Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Près de 20'000 personnes ont afflué au 9e Festival des musiques populaires ce week-end à Moudon (VD), soit autant que lors de l'édition précédente. Une centaine de concerts gratuits étaient proposés: fanfares, chorales, ensembles d'accordéons ou musiques du monde.

"Nous sommes très satisfaits, à la fois de la fréquentation, de la qualité des concerts et de l'accueil de Moudon. Et en plus, cela s'est pas si mal passé côté météo", s'est réjoui Pierre-André Pilet, directeur du festival, contacté dimanche par l'ats. Le budget de la manifestation, 250'000 francs, sera équilibré.

Près de 1700 musiciens étaient à l'affiche. Cela représente 700 de plus que l'an passé en raison de la présence de fanfares ou de chorales dotées d'un large effectif.

Les concerts étaient présentés sur six scènes disposées dans un périmètre relativement restreint. Les interprètes se sont produits sans sonorisation et se sont donc pas dérangés. Comme lors des éditions passées, une centaine de bénévoles ont assuré le bon déroulement du festival.

Idéalement placé

Deux innovations étaient proposées: un concert payant le vendredi soir et un meilleur accueil des personnes handicapées. "Le résultat est positif dans les deux cas. L'essai avec le concert payant s'est bien déroulé et nous allons sans doute programmer un ou deux concerts payants en soirée l'an prochain."

Le festival a travaillé avec Pro Infirmis pour améliorer l'accès aux concerts des personnes souffrant de handicap. Les malvoyants par exemple disposaient de programmes en braille. "J'ai vu plusieurs personnes en chaises roulantes ou d'autres avec des cannes blanches", a constaté M. Pilet. "Nous allons donc pérenniser cette initiative".

Les organisateurs préparent déjà la dixième édition, prévue dans un an et toujours dans le bourg médiéval. "Nous sommes très bien soutenus par Moudon et l'endroit est idéalement placé au centre géographique de la Suisse romande."

ATS