Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Près de 200 djihadistes de l'Etat islamique (EI) ont été tués dans une offensive lancée cette semaine dans le nord de l'Irak. L'assaut a finalement été repoussé par les forces kurdes peshmerga avec l'aide de la coalition, a indiqué vendredi un porte-parole américain.

L'équivalent d'un bataillon de djihadistes, "peut-être 500, peut-être un peu moins", a attaqué les lignes des forces kurdes mercredi dans la province de Ninive. Il a réussi dans un premier temps à "pénétrer" à l'intérieur des zones tenues par les forces kurdes, près notamment de Tal Aswad, Bachiqa et Nawaran, avant d'être repoussé définitivement jeudi, a ajouté le porte-parole militaire.

Des avions de "cinq nations" de la coalition sont venus en aide aux forces kurdes, larguant "près de 100 munitions à guidage de précision" pendant la bataille. Ces bombardements à eux seuls ont tué "environ 187 selon le dernier décompte", a-t-il précisé.

Forces spéciales canadiennes impliquées

Le Canada a confirmé que ses forces spéciales avaient participé à la contre-attaque des forces kurdes (FSK) contre les djihadistes, sans donner de détails sur le nombre de militaires impliqués.

Les assaillants s'étaient infiltrés brièvement dans les positions défensives des FSK, a déclaré le ministre canadien de la défense Harjit Sajjan. Les militaires canadiens "ont alors conseillé les FSK et les ont aidées à lancer une contre-attaque et à rétablir leurs lignes défensives", a-t-il ajouté.

Aucun soldat canadien n'a été blessé dans cette importante opération qui a duré 17 heures mercredi et jeudi et à laquelle ont également participé deux chasseurs F-18.

Le porte-parole américain a estimé qu'il s'agissait de la principale offensive de l'EI depuis la prise de Ramadi au printemps dernier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS