Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Près du quart des médecins formés chaque année en Suisse partent à l'étranger. Parmi ces quelque 200 praticiens, 120 environ envisagent d'y rester plusieurs années. Pour l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), cette proportion est "élevée et donc impressionnante".

C'est la première fois qu'une enquête sur le sujet est menée. Ses résultats sont importants dans le cadre du débat en cours sur l'afflux de médecins étrangers - près de 2000 par an - d'une part et l'insuffisance de nouveaux étudiants en médecine d'autre part.

Le Conseil fédéral n'a pas pris en compte ce déficit de 200 médecins par an dans ses recommandations l'an dernier visant à augmenter de quelque 800 aujourd'hui à 1200 ou 1300 le nombre de diplômes décernés chaque année, a écrit l'OFSP lundi.

Pléthore et pénurie

La situation actuelle n'est pas simple dans le sens où il y a à la fois pléthore et pénurie, de certains spécialistes dans les villes d'une part, de généralistes dans les campagnes d'autre part.

Pour son étude, l'OFSP s'est adressé aux médecins lui demandant le document administratif nécessaire pour aller à l'étranger. Sur les 222 sollicités entre mai 2011 et mai 2012, 140 ont répondu, soit un échantillon représentatif.

Travail et formation

Les raisons qui incitent les médecins suisses à partir à l'étranger dépendent pour beaucoup de leur niveau de formation. C'est surtout afin d'exercer leur profession qu'ils s'en vont, mais ils sont nombreux à aller se former, notamment ceux qui n'ont pas encore de titre postgrade.

La recherche est nettement moins mentionnée comme but d'émigration. Moins de 8% ne va faire que ça. Beaucoup de médecins concilient en revanche l'exercice de la profession et la formation, parfois même la recherche également, comme près d'un quart d'entre eux.

Les médecins suisses qui partent à l'étranger, se disséminent dans plus d'une vingtaine de pays, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la France, l'Australie et le Canada étant largement préférés. En matière de formation ou de recherche, les destinations les plus souvent citées sont les pays anglo-saxons.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS