Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La vente de manuscrits de quelques unes des plus célèbres chansons de Serge Gainsbourg, dont "Love on the beat" et "Sorry Angel", a attiré de nombreux acheteurs mercredi à Paris. Elle a totalisé 266'000 euros (329'000 francs).

Fans et simples curieux étaient au rendez-vous mais les enchères, bien au-dessus des estimations, ont rapidement dissuadé les moins fortunés. Ces documents exceptionnels ont appartenu à Fulbert Ribeaut, l'ancien majordome du chanteur, "qui les a transmis au propriétaire actuel", a indiqué la maison de ventes Sotheby's.

Record de la vente, le manuscrit définitif par Serge Gainsbourg de la chanson "Sorry Angel", évoquant sa rupture avec l'actrice Jane Birkin, a trouvé preneur à 51'150 euros alors que l'estimation haute était de 18'000 euros.

Le brouillon manuscrit de la sexuelle "Love on the beat" (1984), comportant de très nombreuses variantes et corrections, s'est disputé jusqu'à 39'150 euros, tandis que "You're under arrest" partait pour 21'150 euros.

Le manuscrit de "No Comment" a été adjugé 24'750 euros, tandis que le scénario du clip, jamais tourné, est parti à 29'550 euros, plus de deux fois l'estimation. Plus anecdotique, mais suscitant le même intérêt, un billet de banque de 500 Francs déchiré et signé par Gainsbourg, a été vendu 24'750 euros.

Un seul lot n'a pas fait recette et est resté invendu: l'une de ses vestes militaires portées pour le film "Je t'aime moi non plus" (1976).

ATS