Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les "Barbus de la Gruyère" ont défilé vendredi à Estavayer à l'ouverture de Fête fédérale de lutte.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

La fête fédérale de lutte a débuté sous un soleil de plomb vendredi, à l’aérodrome de Payerne. Environ 30'000 personnes ont assisté au spectacle d’ouverture, qui a célébré l’unité nationale et les traditions fribourgeoises.

Le public était déjà nombreux sur le site de la manifestation vendredi, avant le début des compétitions. L'affluence a même dépassé les attentes des organisateurs, avec 40 à 50'000 personnes, selon les estimations de la police. Une majorité d'entre elles ont assisté à la cérémonie d'ouverture qui a fait la part belle aux traditions fribourgeoises.

Vitrail, chant choral et désalpe étaient notamment au menu, avec le concours de 1500 intervenants. Musiciens, armaillis, lanceurs de drapeaux et autres sonneurs de cloches et de cors des alpes ont été applaudis par un public enthousiaste: il s'est même levé pour reprendre en choeur le Ranz des vaches.

Le thème du Röstigraben a servi de fil rouge au spectacle. Fier de sa diversité culturelle, le canton de Fribourg souhaite être un pont entre les cultures, symbolisé entre autres par son nouveau pont de la Poya, inauguré en 2014. Cette manifestation est l'occasion pour que "la bière alémanique et le chasselas broyard coulent à l'unisson", a plaisanté la syndique de Payerne, Christelle Luisier Brodard.

Coups de chaud, mais circulation fluide

Le mercure a dépassé les trente degrés dans l'après-midi, poussant le public à se réfugier dans les rares places à l'ombre, à l'abri des cantines. Les débits de boissons ont fonctionné à plein tout au long de la journée: "ça marche très fort depuis hier soir déjà", a témoigné une cantinière schwyzoise, assurant que son stand n'avait pas désempli.

Les services sanitaires ont dû prendre en charge une trentaine de cas de malaise bénins, dus principalement à la chaleur, a indiqué à l'ats le porte-parole de la police cantonale fribourgeoise. La police jugeait néanmoins la situation très satisfaisante en fin d'après-midi vendredi.

Côté circulation, seul un ralentissement était signalé à la sortie de Payerne vers 17h00, qui s'est vite résorbé. Six accrochages ont été recensés par la police au cours de la journée, tous sans gravité.

Près de 700 journalistes annoncés

Face à l'afflux d'arrivants, les organisateurs ont ajouté des surfaces supplémentaires dans le camping aménagé à proximité de la manifestation. Pas moin de 18'000 personnes avaient y déjà pris leur quartier vendredi après-midi.

Près de 700 journalistes sont annoncés sur le site de la manifestation, ont indiqué les organisateurs. Parmi eux, une majorité d'Alémaniques et une dizaine de représentants des médias étrangers (Allemagne, Liechtenstein, France et Emirats notamment).

La place de fête est ouverte au public depuis le 12 août déjà. Les visiteurs viennent en particulier admirer les trophées exposés dans le pavillon des prix. Ces lots très hétéroclites sont au nombre de 400 (dont 10 vivants) pour un montant total de plus d'un million de francs.

Le budget de cette édition se monte à 29 millions de francs. A titre de comparaison, la dernière édition romande de la fête fédérale de lutte qui s'est déroulée à Nyon en 2001, se montait à 8 millions de francs. Or cette fête n'avait pas réussi à faire le plein. Sur ce point les organisateurs d'Estavayer peuvent en revanche d'ores et déjà être rassurés, car les 52'016 places de l'arène ont trouvé preneur depuis longtemps.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS