Toute l'actu en bref

Le Bureau de prévention des accidents et Pro Senectute appellent à la prudence, en particulier en cette saison où de nombreux chemins sont glissants (image symbolique/archives).

KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT

(sda-ats)

La chute constitue l'accident le plus fréquent en Suisse. Chaque année, 280'000 personnes se blessent de cette manière et près de 1400 d'entre elles meurent des suites de ces lésions. Les personnes âgées sont particulièrement touchées.

Les seniors comptent pour 96% de ces décès, indiquent mardi le Bureau de prévention des accidents (bpa) et Pro Senectute dans un communiqué commun. Ils tiennent à mettre la population en garde, surtout en cette saison, où les routes et les chemins sont glissants.

Ce sont surtout les personnes de 65 ans et plus qui sont concernées. "Force et sens de l'équilibre diminuent avec l'âge. Les aînés sont par ailleurs physiquement plus vulnérables, d'où un plus grand nombre de chutes aux conséquences mortelles", constatent les deux organisations.

Elles ont donc lancé en début d'année 2016 une campagne pour sensibiliser cette tranche d'âge. Elles collaborent notamment avec la Ligue suisse contre le rhumatisme et l'association suisse de physiothérapie.

Ensemble elles ont conçu des exercices d'entraînement destinés à améliorer la force et l'équilibre des personnes qui les exécutent et donc à réduire le risque de chutes ou à amoindrir les conséquences de celles-ci. Une des pratiques consiste par exemple à se tenir en équilibre sur une surface instable.

La souplesse ainsi gagnée permet aux aînés de mieux se rattraper lorsqu'ils glissent ou font un faux pas. Le bpa a déjà pu constater les bienfaits de ce type d'entraînement. S'il est effectué trois fois par semaine, notamment sous la houlette d'un instructeur, cette préparation a "le plus grand effet", se félicite-t-il.

www.equilibre-en-marche.ch.

ATS

 Toute l'actu en bref