Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'affluence de travailleurs étrangers a repris au Tessin comme dans le reste de la Suisse en 2016 (archives).

KEYSTONE/TI-PRESS/FRANCESCA AGOSTA

(sda-ats)

La Suisse reste un aimant pour les pendulaires de l'étranger. En 2016, le nombre de frontaliers a augmenté de 11'300 personnes à près de 320'000. Après un répit, l'afflux est en hausse au Tessin aussi.

Le nombre des frontaliers est passé de 251'700 en 2011 à 318'500 en 2016, ce qui correspond une hausse de 26,6%. La croissance s'est toutefois atténuée par rapport à 2011. Elle a passé de 7,4% à cette date à 3,7% fin 2015 et fin 2016, selon les chiffres de la statistique des frontaliers, publiés jeudi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Le nombre de frontaliers a toutefois augmenté trois fois plus vite par rapport au nombre total des actifs occupés. Plus de la moitié est domiciliée en France et un cinquième respectivement en Italie et en Allemagne.

"Frontalieri"

Plus d'un tiers des frontaliers travaille dans la région lémanique. La croissance y était plus élevée que la moyenne, avec 5,4%. La Suisse du Nord-Ouest, la deuxième plus grande région de frontaliers, enregistre 2,1% de pendulaires étrangers supplémentaires.

Après quatre semestres en léger recul, le Tessin aussi accueille à nouveau plus de travailleurs étrangers. La part de la main-d'œuvre frontalière y a progressé de 3%. La proportion des travailleurs dans le canton italophone représente plus d'un quart des actifs occupés (27,1%), précise l'OFS. Un fait qui suscite régulièrement de vives discussions dans ce canton.

Les autres grandes régions ont également attiré plus de travailleurs pendulaires étrangers en 2016: 3,3% de plus en Suisse orientale et 1,4% dans l'espace Mittelland. Avec Zurich et la Suisse centrale, ces espaces économiques ne réunissent qu'un cinquième de l'ensemble des frontaliers en Suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS