Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Chaque année, quelque 5000 hommes et femmes se blessent en mangeant, en buvant ou en se restaurant, montre une statistique diffusée par la Suva. Il s'agit dans la plupart des cas de dommages dentaires, notamment lorsque les personnes concernées mordent sur quelque chose de dur.

Ces dommages dentaires dus à un corps étranger - noyaux de fruits, éclats de pierre, etc. - constituent 66% des blessures recensées, a indiqué jeudi la Suva, qui a décidé de choisir une fois par mois un chiffre tiré de la statistique sur les accidents (LAA) pour éclairer le public.

Décès très rares

Environ 10% d'autres accidents sont également dus à un corps étranger, mais ne concernent pas des lésions dentaires. "Il s'agit typiquement de l'arrête de poisson en travers de la gorge".

Les 24% restants sont des cas hétéroclites - piqûres d'insectes durant le repas, brûlures, intoxications (par exemple, produit de nettoyage confondu avec de la nourriture).

Les lésions crâniennes et cérébrales ou les décès sont quant à eux très rares. Il se peut néanmoins qu'en mangeant, une personne soit heurtée par un objet tombant du plafond, ait un malaise et tombe de sa chaise, se blesse à l'épaule ou s'étouffe en avalant un corps étranger. "Nous avons ainsi enregistré un décès dû à une lampe tombée sur la tête d'un convive", a relevé la Suva.

ATS