Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les fortes intempéries qui frappent le nord du Mozambique ces derniers jours ont fait près de 60'000 sinistrés, a annoncé mercredi un haut responsable des opérations de secours. Aucun décès n'est à déplorer pour l'instant.

"D'après les décomptes préliminaires, près de 60'000 personnes ont perdu leurs maisons à la suite des intempéries dans le nord du pays", a déclaré Joao Ribeiro, directeur de l'Institut national de gestion des catastrophes naturelles (INGC).

Environ 10'700 maisons dans la province de Nampula et 1200 dans la province de Cabo-Delgado ont été détruites, affectant un total de 59'600 personnes, avait auparavant indiqué le porte-parole du gouvernement Mouzinho Saide.

Les voies de communication et les lignes électriques ont également été sévèrement touchées, alors que la moitié nord du pays était déjà restée sans énergie et coupée du sud pendant près d'un mois après les inondations de mi-janvier.

Le nord du Mozambique retient l'attention des investisseurs étrangers ces dernières années, car la région concentre les futures infrastructures d'exportation de charbon - comme le port de Nacala (province de Nampula) - ou les projets d'usines de liquéfaction de gaz naturel, à Pemba (province de Cabo-Delgado).

Le Mozambique est fréquemment touché par les inondations au moment de la saison des pluies, qui atteint son pic aux mois de janvier et de février. Elles s'accompagnent souvent d'épidémies de choléra.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS