Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des centaines de milliers d'enfants sont menacés de famine au Yémen (archives).

KEYSTONE/EPA/YAHYA ARHAB

(sda-ats)

La diphtérie s'est étendue au Yémen ces dernières semaines. Près de 680 cas probables et 48 décès ont été observés alors que le Programme alimentaire mondial (PAM) a pu acheminer lundi des infrastructures pour multiplier le déchargement d'aide.

Le nombre de cas a plus que doublé en moins d'un mois. Il se répand "rapidement" et le taux de mortalité "élevé" atteint 7%, a indiqué mardi devant la presse à Genève une porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Près d'une personne sur cinq affectée et plus d'un quart des victimes sont des enfants. Cette pathologie n'avait plus touché le Yémen depuis plus de 25 ans et devrait être évitable avec des médicaments et une vaccination.

Parmi les 23 régions du pays, 19 sont affectées, en particulier celles d'Ibb et d'al-Hodeidah. Une vaccination a pu être menée dans plusieurs d'entre elles auprès d'enfants de moins de 5 ans et un accord a été conclu pour cibler des personnes plus âgées, a indiqué depuis ce pays la représentante du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) Meritxell Relano.

Après que le conflit au Yémen dure depuis près de trois ans, le nombre de cas suspects de choléra dépasse le million. Plus de 2200 décès liés à cette maladie ont été constatés.

Millions de personnes menacées

Lundi, le Programme alimentaire mondial (PAM) a pu acheminer quatre infrastructures pour faciliter le déchargement de près de 250 tonnes de matériel à al-Hodeida. La coalition menée par l'Arabie saoudite a autorisé que le port de cette ville accueillerait cette assistance jusqu'à vendredi. Mais après un précédent blocage pendant plusieurs semaines, aucune garantie n'a été obtenue sur le maintien de cet accès dès samedi.

Au total, près de 18 millions de personnes sont atteintes de malnutrition aiguë, dont près de 2 millions d'enfants. Parmi elles, près de 8,5 millions sont sévèrement touchées, dont 400'000 enfants. Un quart des bébés au Yémen décèdent après quelques mois.

De son côté, le Bureau de l'ONU pour les affaires humanitaires (OCHA) a expliqué que plus de 22 millions de personnes, plus de trois quarts de la population, ont besoin d'aide. Une augmentation au total en six mois de 1,5 million de personnes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS