Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après avoir saisi près de 80 kilos de khat la semaine dernière, les douaniers de Genève Aéroport ont découvert mercredi près de 90 kilos de feuilles dans les valises de deux passagers (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Les douaniers de Genève Aéroport ont mis la main sur près de 90 kilos de khat mercredi vers 14h30. La drogue était transportée par deux passagers, l'un en provenance de Dubaï, l'autre d'Abou Dabi.

Les deux hommes ont attiré l'attention des fonctionnaires, car chacun d'eux tirait deux grosses valises. Lors de la fouille, 46 kilos de khat ont été découverts dans les bagages du premier et 42 dans ceux du second, a indiqué jeudi la police de Genève.

Pris en charge par les inspecteurs de la brigade de l'aéroport, les passagers ont reconnu les faits. Tous deux originaires des Pays-Bas, âgés respectivement de 38 et 47 ans, ils ont été mis à disposition du Ministère public.

Un trafic cyclique

Il y a huit jours, les douaniers avaient déjà trouvé plus de 80 kilos de khat dans les bagages de deux passagers qui arrivaient de Dubaï. "C'est cyclique", relève le porte-parole de la police genevoise Jean-Claude Cantiello. "Depuis le début de l'année jusqu'au mois d'avril, quelque 300 kilos de ce produit illicite ont été saisis".

Le khat est un arbrisseau originaire d'Ethiopie dont la culture s'est étendue à l'Arabie saoudite. Sur place, il est mâché pour son effet euphorisant, comparable à de l'amphétamine, a précisé le porte-parole.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS