Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Presqu'un Suisse sur deux a voté dimanche. Le taux de participation est de 48,41%, légèrement moins élevé qu'il y a quatre ans (48,5%). Les observateurs s'attendaient pourtant à un record d'abstentionnistes.

Schaffhouse reste sans surprise le meilleur élève du pays avec 62,65% (60,8% en 2011), le vote étant obligatoire dans ce canton. Obwald et Nidwald suivent de très près avec 59,51% et 58,33%.

Parmi les bons élèves, le Jura a fait beaucoup mieux qu'il y a quatre ans - 54,27% contre 44,4% -, car les Jurassiens étaient aussi appelés aux urnes pour les élections cantonales. Suivent en Suisse romande pour leur assiduité à se rendre aux urnes: les Valaisans (59,76%), les Fribourgeois (47,17%), les Genevois (43,59%), les Vaudois (42,93%), et fermant la marche les Neuchâtelois (42,35%).

Par rapport à 2011, la participation a été plus basse à Neuchâtel, Berne, Tessin, Bâle-Campagne, les deux Appenzell, Nidwald, Obwald, Thurgovie, Zoug, Argovie, St-Gall et Soleure. Tandis qu'à Fribourg, Lucerne et Bâle-Ville, elle a été identique. C'est Appenzell Rhodes-Intérieures qui a réalisé le plus piètre score avec 36,72%.

Le taux s'est révélé plus élevé qu'en 2011 dans neuf cantons: Jura, Genève, Vaud, Zurich, Glaris, Grisons, Uri, Schwyz et Schaffhouse.

La participation à l'élection du Conseil national est passée sous la barre des 50% en 1979 et ne l'a plus franchie depuis. Elle est même descendue jusqu'à 42,2% en 1995, selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique, avant de remonter en dessus de 48% dès 2007.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS