Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A Genève, 100 bénévoles à terre ont nettoyé les rives du lac Léman à la hauteur des Eaux-Vives dimanche. La 8e édition de Net'Léman a mobilisé plus d'un millier de volontaires samedi et dimanche sur douze sites suisses et français.

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Le Léman a bénéficié d'un grand nettoyage samedi et dimanche. Selon les premiers chiffres, quatre tonnes de déchets ont été retirées du lac et de ses rives lors de la 8e édition de Net'Léman. Plus d'un millier de volontaires étaient mobilisés.

En tout, 240 plongeurs et 780 participants à terre ont nettoyé le lac samedi et dimanche, sur douze sites suisses et français, a indiqué dimanche l'Association pour la sauvegarde du Léman (ASL), qui a repris l'organisation de l'opération. La température moyenne de l'eau était de 13 degrés, et chaque plongée a duré en moyenne 50 minutes.

Les plongeurs ont récolté nombre de déchets en ferraille autour des débarcadères: caddies, vélos, trottinettes, batteries, pneus et piles, précise l'ASL. A terre, les volontaires ont pu constater le nombre important de déchets en plastique, canettes ALU, bouteilles en PET, bouteilles en verre, capsules et de nombreux mégots, abandonnés par négligence.

Le plus grand nombre de déchets se trouve dans les zones urbaines, le long des quais et autour des débarcadères, a précisé Amanda Melis, chargée de projet à l'ASL. En 2014, date de la dernière édition, neuf tonnes de déchets avaient été ramassées. Si moins de déchets lourds sont retirés du lac, les plastiques, très légers, constituent désormais d'importants volumes.

En matière de sensibilisation, un village axé sur les déchets a été installé cette année à Genève. Plus de 700 personnes ont pu découvrir comment minimiser leur consommation de déchets, en particulier en plastique, grâce aux activités et animations d'une quinzaine d'associations.

ATS