Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police de la province de Thanh Hoa a découvert 2,7 tonnes d'ivoire dissimulées dans des boîtes en carton, sur un camion qui était en route vers la capitale Hanoï (archives).

KEYSTONE/EPA/ALEX HOFFORD

(sda-ats)

Près de trois tonnes d'ivoire ont été confisquées dans le centre du Vietnam, a annoncé dimanche la police. Il s'agit d'une nouvelle saisie dans ce pays d'Asie du Sud-Est prisé pour le trafic de défenses d'éléphants.

La police de la province de Thanh Hoa a découvert 2,7 tonnes d'ivoire dissimulées dans des boîtes en carton, sur un camion qui était en route vers la capitale Hanoï, a précisé la police sur son site. "Il s'agit de la plus importante saisie d'ivoire de contrebande dans la province de Thanh Hoa", selon la même source.

Ces défenses d'éléphants proviennent d'Afrique du Sud, selon des médias d'Etat.

Le conducteur du camion a affirmé ne pas être au courant de ce qu'il transportait, observe le quotidien Tuoi Tre.

Contactée par l'AFP, la police s'est refusée à communiquer d'autres précisions.

Espèces décimées

Le commerce international d'ivoire est interdit depuis 1989 par la Convention sur le commerce des espèces menacées (Cites).

La demande pour les organes d'animaux, en particulier en Chine et au Vietnam, a décimé les populations de nombreuses espèces rares et constitue un fléau pour les éléphants et rhinocéros d'Afrique.

En octobre, deux tonnes d'ivoire cachées dans une cargaison de bois venant du Mozambique avaient été saisies au Vietnam.

Le commerce illégal d'ivoire est la troisième forme de trafic le plus rentable après les stupéfiants et les armes. Le trafic est alimenté par la demande en Asie et au Moyen-Orient, où les défenses d'éléphant sont utilisées dans la médecine traditionnelle et en ornementation. Il peut être revendu jusqu'à 7000 euros le kilo.

ATS