Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La grève d'une partie des aiguilleurs du ciel genevois pourrait avoir un impact majeur sur le trafic aérien, notamment en Suisse romande, dénonce la direction de skyguide (archives).

KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT

(sda-ats)

Une partie des aiguilleurs du ciel de skyguide menace de se mettre en grève le 23 juillet. Le mouvement touchera le centre de contrôle régional de Genève, l'aéroport de Genève, mais aussi Sion, Berne, Lugano, Granges (SO) et Emmen (LU). Skyguide condamne cette action.

Des perturbations pour les passagers sont à attendre, indique mardi le syndicat de contrôleurs aériens Skycontrol. Le conflit porte sur l'élaboration d'une convention collective de travail (CCT). Une majorité des aiguilleurs affiliés à Skycontrol a refusé la proposition "mascarade" de la direction de skyguide.

Deux points essentiels

Skycontrol a posé deux revendications non négociables sur la table. Il réclame 125 jours de repos annuels pour les contrôleurs aériens et une augmentation annuelle de salaire de 1,8% pendant 3 ans, depuis 2017. En face, le management de l'entreprise se montre "intransigeant", déplore le syndicat.

Ce dernier regrette que la direction préfère "multiplier les cadres au détriment des contrôleurs, dont le nombre ne cesse de diminuer année après année". Pourtant, fait remarquer Skycontrol, le trafic aérien survolant Genève est en hausse constante. Le syndicat juge donc "légitimes" ses demandes.

La grève débutera le lundi 23 juillet. Elle durera de 06h00 à 10h00 ce jour-là. Les jours suivants, le mouvement ira "crescendo", promet Skycontrol. La grève s'étendra à 8 heures le mardi 24 juillet, puis à 18h30 le mercredi 25 juillet. Sans réaction de la part de direction, le mouvement sera ensuite reconduit, souligne le syndicat.

Grève irresponsable selon la direction

La direction de skyguide condamne "fermement les mesures de lutte syndicale brandies par quelques dirigeants militants de Skycontrol". Elle appelle le syndicat à revenir au partenariat social. L'entreprise souligne que sur les quatre syndicats de contrôleurs aériens au niveau suisse, seul Skycontrol a refusé la nouvelle CCT.

Pourtant, selon la direction de skyguide, les aiguilleurs du ciel bénéficient de très bonnes conditions d'emploi qui ont été garanties pour trois années supplémentaires et même encore renforcées grâce à la nouvelle CCT. Pour l'entreprise, les mesures annoncées par Skycontrol sont "injustifiées et irresponsables".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS