Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les locaux du candidat à la présidentielle égyptienne Ahmad Chafiq, ancien Premier ministre de Hosni Moubarak, ont été attaqués lundi soir au Caire par des inconnus, a constaté une journaliste sur place. Un garage dans lequel étaient entreposées des affiches a notamment été incendié.

M. Chafiq doit affronter le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi lors du second tour les 16 et 17 juin. "Nous étions à l'intérieur quand ils nous ont attaqués. Ils ont mis le feu au garage où se trouvait le matériel électoral du général Chafiq", a dit un membre de son équipe de campagne, sans s'identifier.

Une vingtaine de partisans du candidat, rassemblés devant le quartier général, scandaient "Par notre âme et notre sang, nous nous sacrifierons pour toi, Chafiq", mettant en cause des adversaires politiques du candidat pour cette attaque.

Affiches piétinées

Des pompiers ont indiqué que l'incendie avait pu être rapidement maîtrisé. De très nombreux prospectus à l'effigie du candidat jonchaient la rue devant les locaux de campagne, dans le quartier de Dokki.

Un millier de manifestants se sont également rassemblés dans la soirée sur la place Tahrir, dans le centre de la capitale égyptienne. Ils protestaient contre la présence au second tour de la présidentielle de M. Chafiq, un ancien chef d'état-major de l'armée de l'air qui fut le dernier chef de gouvernement de M. Moubarak.

"Chafiq sera président quand je serai mort" pouvait-il être lu sur une banderole. Des manifestants piétinaient des affiches et des auto-collants du candidat, a constaté un autre journaliste de l'AFP sur place.

ATS