Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Présidentielle brésilienne: Bolsonaro creuse l'écart

Jair Bolsonaro ne faiblit pas dans les sondages (archives).

KEYSTONE/AP/SILVIA IZQUIERDO

(sda-ats)

Le candidat de l'extrême droite à l'élection présidentielle au Brésil, Jair Bolsonaro, a accru son avance sur le candidat du parti des travailleurs, Fernando Haddad, selon un sondage publié vendredi. Il est crédité de 59% des intentions de vote au second tour.

Son rival de gauche n'obtient que 41%. M. Bolsonaro, du parti social-libéral, était déjà arrivé très largement en tête du premier tour du scrutin le 7 octobre. Il avait rassemblé un peu plus de 46% des suffrages au premier tour, contre un peu plus de 29% pour M. Haddad.

Fernando Haddad a accusé jeudi son rival Jair Bolsonaro d'avoir monté une "organisation criminelle" avec de "l'argent sale" pour orchestrer un bombardement de messages et de fausses informations sur la messagerie instantanée WhatsApp.

Propagande sur WhatsApp

Cette attaque est intervenue après que le quotidien Folha de São Paulo a révélé que des entreprises avaient financé des envois en masse de messages anti-parti des travailleurs sur WhatsApp avant le premier tour du 7 octobre. Une nouvelle offensive serait prévue pour la semaine prochaine, avant le second tour du 28 octobre, ajoute le quotidien pauliste.

Des compagnies auraient acheté des "contrats" pour diffuser des centaines de milliers de messages de propagande de M. Bolsonaro, à un prix pouvant atteindre 12 millions de réaux (3,2 millions de francs) par contrat. La loi électorale proscrit au Brésil le financement des campagnes par les entreprises.

Les messages ont été envoyés grâce aux bases de données personnelles d'utilisateurs fournies par l'équipe de M. Bolsonaro ou achetées à des agences de stratégie numérique, selon Folha. WhatsApp, qui appartient à Facebook, est très populaire au Brésil, avec au moins 120 millions d'utilisateurs.

L'entourage de M. Bolsonaro a nié toute responsabilité. "Ce n'est pas raisonnable qu'à chaque fois qu'il se passe quelque chose (M. Bolsonaro, ndlr) soit désigné responsable", a réagi son avocat, au quotidien Valor.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.